Poème

Au milieu d'un monde, rempli de fleurs, Un matin, se retrouve couvert d'un long, Tapis blanc, glacé, beau, doux, plein de fraîcheur. Dans un parc, au loin des enfants, Des milliers d'enfants de toutes les couleurs, Rient aux éclats, donnant une douce mélodie, Aux notes harmonieuses marquant une sorte de tempo Une sorte de battement de coeur, Un battement Uni, Le Paradis. Le soleil rougeoyant se couche, La nuit tombe, les enfants aux regards bleuets, Regardent le ciel. Un ciel étoilé qui leur donne, En cadeau, des milliers de flocons. Qui tombent,Ici et là. En un léger souffle se posent tels des plumes, Sur le sol. Recouvrant celui-ci d'un nouveau tapis blanc. Cette fois-ci composé de rire, de bonheur et d'amour d'enfant.   Agathe Hassoun 22/01/2012
Posted in Non classé and tagged , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *