Autour de la naissance: Le massage Shantala…

Foot massageLe massage Shantala

Les origines de cet Art Traditionnel du massage indien sont aussi lointaines que profondes, issues du Kerala dans le Sud de l’Inde. Cette pratique fait partie de l’éducation, transmise de mère en fille, éveillant celle-ci à son rôle de mère, et aidant l’enfant à accepter le monde dans lequel il grandit. Cette tradition existe également dans certaines régions d’Asie, d’Afrique et d’Amérique Latine. « Réalité objective » par le ressenti de notre corps. Lien entre notre « intérieur » et notre « extérieur ». La peau est de la même couche embryologique ectodermique que les yeux, d’où cette sensitivité à « fleur de peau ». La production des hormones anti-stress diminue à la faveur de l’ocytocine, hormone du bien-être, de la joie et de l’amour. Un développement psychologique harmonieux : une détente, un relâchement, qui favorise un épanouissement du bébé, avec la création d’une relation complice, rassurante et enrichissante entre la mère, le père et l’enfant. Lien entre la vie intra-utérine (massage par le liquide amniotique et les mouvements des organes de la mère) et le monde extra-utérin par le massage. Le toucher est un chemin  pour créer le lien avec son être intérieur et le monde social. Le massage favorise un développement physique équilibré et sain. La découverte de l’état de détente et de relaxation, suivies par des réactions hormonales, libèrent l’enfant de l’état de stress. Le sommeil est de meilleur qualité. Le massage du thorax libère toutes les tensions. La respiration est plus ample et plus libre. Le massage du ventre relaxe et active le transit. La digestion est alors régularisée et les petits troubles, tels que les coliques ou la constipation, soulagés. Les douleurs dues aux poussées dentaires sont elles aussi amoindries. Les circulations sanguine et lymphatique sont améliorées, ainsi que les échanges intercellulaires. Le corps est alors mieux oxygéné. Le système nerveux est lui aussi stimulé et le développement des cellules nerveuses, encore immatures, également. Le massage renforce le système immunitaire, l’organisme résiste mieux aux infections et autres maladies.   Chez les enfants prématurés, il favorise un gain de poids de 50% plus élevé que chez les bébés non massés. Les bébés sont plus éveillés, plus actifs et paisibles en même temps. Privé de stimuli tactiles, le bébé est davantage sujet aux maladies, à des problèmes de concentration, de grande émotivité, ou encore de timidité, d’hyperactivité… - Chez les enfants handicapés, les « freins » à un bon développement sont levés, à l’avantage d’un sentiment de joie et d’apaisement. La douleur physique est diminuée et le corps mieux accepté.  

°°°

  Par le toucher, le bébé passe de la vie intra-utérine à une vie plus indépendante, sans que la rupture soit vécue comme traumatisante. Les bercements, le portage du bébé (peau à peau, dans les bras, dans le dos…), les soins, les caresses et les massages sont autant de stimuli profitables au bon développement de l’enfant. Il aide à la concentration en captivant l’attention du bébé, qui développe sa conscience corporelle, et peu à peu s’autonomise par rapport à sa mère. Les parents apprennent à connaître leur bébé par une « voie » différente, bien à l’écoute de ses réactions. Chaque massage est un nouveau « chapitre » dans cette vie partagée, avec toujours plus de complicité, de respect et de découvertes mutuelles enrichissantes. Ils se sentent alors plus « compétents » dans leur parentalité.   Christine Samson         Source photographique: © Dmitry Naumov - Fotolia.com

Autour de la naissance: Le massage de la femme enceinte…

belly of pregnant woman  monochrome on dark background

Le massage de la femme enceinte...

...ou massage prénatal, répond aux besoins spécifiques de la future mère, l'aidant à vivre les bouleversements importants de son corps. Les massages sont idéalement reçus au cours des  deuxième et troisième trimestres de la grossesse, à l'exception du dernier mois. En plus d'un moment de relaxation profonde, les massages permettent de soulager les articulations les plus sollicitées (chevilles, genoux, dos et bassin). En aidant à maintenir une posture appropriée, ils réduisent les douleurs musculaires et de type sciatique. Ils améliorent la circulation veineuse et lymphatique, réduisant les crampes, le gonflement des membres inférieurs et des mains, les maux de tête. Ils favorisent également une meilleure qualité de sommeil. Des études montrent que les massages abaissent le taux de prématurité. Ils diminuent la sécrétion des hormones de stress et augmentent celle des endorphines, limitant ainsi la douleur au moment de l'accouchement. La production d'ocytocine (du grec "õkytokíne", qui signifie «naître rapidement» ou «accouchement rapide»), est favorisée par les massages, même si elle augmente naturellement au cours de la grossesse. Son action sur les muscles lisses (utérus) déclenche les contractions de l'accouchement. A la naissance du bébé, la production d'ocytocine est à son maximum, ce qui permet un attachement fort et immédiat avec l'enfant. La charge importante en ocytocine intervient dans l'expulsion du placenta, comme dans la rétractation de l'utérus, qui retrouve  position et dimension initiales. Les risques hémorragiques sont ainsi réduits. Au niveau de l'allaitement, l'ocytocine est à l'origine des contactions péri-alvéolaires qui entraînent l’éjection du lait maternel, sa production étant, elle, favorisée par la prolactine. Elle est nommée hormone de la joie, de l'amour et du lien. Cette sérénité consolide la Vie qui se développe en elle! Au-delà d'un réel mieux-être, le massage permet à la femme enceinte de s'adapter à la nouvelle image de son corps, à mieux gérer ses états émotionnels, à se préparer physiquement et psychiquement  à donner la vie.   Source photographique: © evgenyatamanenko - Fotolia.com

« Sous le signe du lien » de Boris Cyrulnik (1989)

Neurologue et psychiatre, Boris Cyrulnik enseigne l’éthologie humaine à l’Université du Var. Il observe le comportement amoureux des êtres vivants, régit dès avant la naissance, par l’expérience de la vie intra-utérine. Le bébé réagit aux sonorités reçues, traduites par des pressions contre son corps et contre le liquide de son oreille interne. Il répond, par des attitudes physiques, aux stimuli vocaux, comme l’intonation de la voix, les accents toniques, la musicalité de la phrase… Ce « massage » par les vibrations physiques et sonores, est la première expérience du bébé avec le toucher. Le bébé, récepteur des sons dans le ventre de sa mère, devient également émetteur à sa naissance. C’est aussi la naissance des sens. Le lien, entre la mère et l’enfant, est possible à son maximum, au cours des trois premiers jours suivant son arrivée au monde, sinon l’attachement est difficile. La prématurité, avec l’enfant mis en couveuse, a longtemps représenté cette situation. Aujourd’hui le contact avec les parents est facilité, voire encouragé, afin de pallier cette séparation. Le massage du bébé en couveuse est donc très important, pour créer ce lien et favoriser un développement physique et psychique des plus harmonieux. L’attachement permet à l’enfant de se structurer, afin d’aller progressivement vers l’autonomie individuelle. Bien « nourri » dans un monde sensoriel chaleureux, avec des contacts, des stimulations auditives, olfactives et tactiles, le bébé bénéficie d’un réel épanouissement comportemental et métabolique. Les enfants, privés de ces liens, développent plus fréquemment des troubles du comportement, risquant ainsi de se retrouver en situation de « narcissisme douloureux ». Le toucher, par le biais de thérapies psycho-corporelles, peut être une ouverture, « un outil », qui aide l’enfant, dès son plus jeune âge, à se reconnecter avec lui-même, à se découvrir, pour aller à la rencontre du monde qui l’entoure.

« Ocytocine : l’hormone de l’amour », un livre à découvrir…

Ocytocine : l’hormone de l’amour, Pr Kerstin UVNÄS MOBERG, 2000

    L’ocytocine est produite au niveau de l’hypothalamus. Elle est une hormone qui agit par voie sanguine et est également un neurotransmetteur du système nerveux. Elle permet un développement rapide du lien maternel par le "peau à peau", qui favorise sa production.  Durant l’allaitement l’ocytocine stimule la production de prolactine (hormone de la lactation). Le contact physique libère de l’ocytocine, qui a son tour, crée des liens émotionnels entre les personnes, comme la mère et l’enfant. Elle est à l’origine d’une bonne entente. Elle favorise un meilleur sommeil, un apaisement en général. Elle abaisse le seuil de la douleur et aide à une meilleure cicatrisation. On lui reconnaît aussi une régulation de la température corporelle et de la digestion. Elle intervient aussi dans la fonction de l’élimination. L'ocytocine diminue le taux des hormones de stress induisant un grand calme et une sociabilité aisée. « Le toucher est la voie royale pour sécréter l’ocytocine. » « Celle-ci détermine notre capacité à nous attacher et à aimer, à nous calmer et nous relaxer, à établir et maintenir des liens entre les individus. »  

FFMBE : la Fédération Française du Massage Bien-Etre

FFMBE  Fédération Française de Masage bien-être

"Encadrer les métiers du massage bien-être

Afin de réunir les professionnels du massage bien-être et de leur offrir une certaine reconnaissance, la FFMBE a été créée le 12 octobre 2004. La fédération existe, avant tout, afin d’encadrer, de façon légale, le statut des professionnels du massage bien-être. L’objectif est de leur offrir une existence juridique leur permettant d’exercer, au mieux, leur métier. Leur profession est ainsi reconnue publiquement ce qui limite les escroqueries. Depuis 2004, la FFMBE est devenue l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics et des médias pour toutes les questions relatives au massage bien-être."... Lire la suite sur unizen.fr...

L’exercice de la profession des masseurs bien-être

L'exercice de la profession de masseur bien-être

Alors que les massages bien-être et relaxation représentent un marché en plein essor, il convient de souligner que cette profession ne dispose pas de réglementation destinée à encadrer son exercice. Ainsi, comme toute activité non réglementée, un nuage de doute et de scepticisme peut se poser sur ce métier et nuire à l’image professionnelle et sérieuse de la majorité des praticiens. Lire la suite... Source texte et image: www.unizen.fr

Les mémoires du corps

Un article très intéressant sur les mémoires corporelles ... Dans le paragraphe sur le "sonore", à la musicothérapie j'ajouterai la Psychophonie® M-L Aucher, véritable massage vibratoire par les sons, émis et reçus, l'Homme étant émetteur et récepteur! Un exposé en est fait dans L'homme Sonore de Marie-Louise Aucher 2003,  Edition Hommes et Groupes, dont la première édition date de 1977.   Et voici le début de l'article: "Le titre peut paraître surprenant, car en général nous parlons plutôt de la mémoire intellectuelle et quotidienne, cependant  nous ne possédons pas une mémoire unique, mais plusieurs qui se superposent, s’intriquent et interagissent constamment. La mémoire fixe les expériences vécues, ainsi que les informations reçues et les restitue. Elle contribue à la construction psychique, intellectuelle et sensori-motrice de la personne. L’héritage familial s’inscrit dans nos cellules dès la conception, toute notre vie va dépendre de cette rencontre, selon qu’elle sera heureuse ou malheureuse. Les cellules savent, tout y est inscrit. « La transmission transgénérationnelle, outre son aspect génétique, implique la mémoire », mais il s’agit de transmission de non dit sans souvenir dans l’appareil psychique, pas de pensée ni d’élaboration possible, c’est la répétition  qui est le signe de cette transmission inconsciente accompagnée de symptômes souvent somatiques." ... Lire la suite Source: http://www.mon-psychotherapeute.com/

Atelier « La Voix du Mieux-Être »

hôtesse de terre Vincent

Sculpture de Vincent Kra

De notre premier atelier de psychophonie, est né le projet d'un second, qui aura lieu le samedi 29 juin 2013 de 14 heures à 16 heures, 9 chemin de Tisson à Castelnau-le-Lez (tram 2, arrêt La Galine). Je vous accueillerai donc à cette date et vous  inviterai à vivre un merveilleux voyage, vibrés et harmonisés par nos voix! Nous planterons nos racines dans une Terre de Joie et de Paix, célébrerons et danserons la Vie! Cet atelier, comme le précédent, est ouvert à tous... alors faîtes-vous plaisir! Pour vous inscrire et pour tout autre renseignement, vous pouvez me joindre par téléphone au 06 60 41 60 58! Tarif : 8 € par personne ou 15 € par famille (Tarif de lancement de l'activité) L'inscription préalable est indispensable pour une bonne organisation du lieu et de la séance! Je vous en remercie!