Le thé vert, un allié pour la santé…

Le thé vert : un puissant antioxydant

 

Le thé vert est une boisson rafraîchissante à consommer même l’été. Excellent pour favoriser un bon équilibre acide-base puisque, contrairement au café et aux thés bruns ou noirs, le thé vert fait partie des aliments alcalins (petit rappel: notre alimentation est de façon saine à 80% alcaline et 20% acide)…

Bonne lecture et surtout… belle et douce journée printanière à tous!

 

« Le thé vert (Camellia sinensis) est reconnu, entre autres, par la Direction des produits de santé naturels (DPSN) de Santé Canada pour ses bienfaits sur la santé.

Les polyphénols contenus dans le thé vert, dont les catéchines, sont des antioxydants qui neutralisent l’action des radicaux libres sur les membranes cellulaires… »

 

Lire la suite…

Source texte et photo: www.passeportsante.net

Les bienfaits de la poire sur la santé

Voici un article posté ce jour sur PasseportSanté, qui vous donnera envie de vous rapprocher gustativement de la nature… et d’en redécouvrir les bienfaits!

Dame Nature, tellement harmonieuse et généreuse, quand nous la respectons, a des trésors à nous offrir pour un réel bien-être de notre organisme et de notre Être Intérieur!…

 

« Comme la plupart des fruits, la poire est très bonne pour la santé. Alors qu’elle accompagne aussi bien les plats sucrés que salés, la poire est une excellente source de fibres alimentaires, ces dernières étant très importantes pour réguler le transit intestinal et pour prévenir les maladies cardiovasculaires… »

Lire la suite…

Source texte: www.passeportsante.net

Source photo: newsletter de PasseportSanté du 25 mars 2014

Une cure « détox »

Qu'est-ce-qu'une cure détoxifiante ?

 

Avec le printemps les énergies changent…

Le soleil nous pousse dehors et le chant des oiseaux nous ravit!

Notre corps après l’hiver a besoin d’exercice et aussi d’une remise en forme de l’intérieur…

Voici l’extrait d’un article posté sur Passeport Santé. En le lisant vous découvrirez des pistes pour « nettoyer » votre organisme et profitez ainsi de ce réveil printanier en pleine forme…

 

« L’hiver met souvent l’organisme à rude épreuve. Une cure de nettoyage modérée peut alors s’avérer bénéfique pour l’organisme. Découvrez comment réaliser une cure détoxifiante, qui n’est en aucun cas un régime pour perdre du poids, mais qui est idéale pour se sentir mieux dans son corps à l’arrivée du printemps !… »

Lire la suite…

Source texte et photo: passeportsante.net

« Du plâtre et de l’eau, vous êtes soigné »

Article posté par Alexandre Imbert le 19 mars 2014 sur Alternative Santé, et dont voici un extrait:

 

« […] Ce remède naturel, car il s’agit bien d’un remède (universel !), est tombé dans l’oubli.

En présence d’eau se forme un composé naturel soufre/calcium : le gypse. C’est avec ce sulfate de calcium que l’on fabrique le plâtre. Ses composés ont été utilisés dans des traitements naturels dont on retrouve trace dans l’Antiquité.
Mais les anciens Egyptiens n’étant plus là, personne ne vous en parlera car il n’y a rien à vendre (et les marchands de plâtre se moquent bien de votre santé).

Il n’y avait pas mieux pour les fractures…

Jusqu’à une époque très récente on utilisait le plâtre pour immobiliser un membre fracturé. Ça tombait sous le sens, mais…
Le progrès, la nécessité de confort et de mobilité, ont conduit à remplacer le plâtre par de la résine, plus légère, plus résistante… Sauf que si l’emplâtrage consolide l’os en 3 à 4 semaines, avec la résine il faut maintenant compter 5 ou 6 semaines et plus, et avec des apports importants de calcium !… »

Lire la suite…

Source texte et photo: alternativesante.fr

« Lâcher Prise »… (2)

Texte partagé par Epanews

Au lendemain de la parution de l’article ci-dessus, je vous transmets les pensées d’un ami à ce sujet. Pensées qui me semblent d’une grande justesse et dont je souhaite vous faire profiter, afin d’aller « plus loin » dans la démarche du Lâcher-Prise… Bonne lecture!

 

« A propos du LÂCHER PRISE, l’excellente proposition de lien de mon amie Christine, du centre Relaxation-Montpellier:

Ce lien nous propose davantage les bénéfices d’un lâcher prise…

Vers la fin il nous met cependant sur la voie.
Pourtant …!

Lâcher prise est une double contrainte !
Je dois faire ceci, ou cela… pour y parvenir,
Alors même que lâcher prise est ne-rien-faire !

Alors, comme toujours en double contrainte
Je ne peux pas faire les deux !
Je laisse faire et je prendrai ce qui vient

L’instant d’après, sur l’expir
Je laisse aller ce qui s’en va pour voir venir
Ce que peut-être je cherche.

Et je recommence, je recommence encore
J’expire, et au nouvel expir
Je repère ce que je voudrai tant lâcher

Et que je lâcherai en un peu au prochain expir
Pour apprécier et accueillir ce qui vient
Enfin, après tant d’expirs

Que j’ai même oublié
De les compter. L’expir devient singulier.

Je suis centré sur l’expir, rien d’autre. »

Alain Robb Tel-Boima, que je remercie pour ce partage!

« Lâcher Prise »… (1)

Texte partagé par epanews

Parfois difficile à mettre en pratique… Et pourtant… Quel soulagement et quelle sensation de paix à chaque fois que l’on y parvient!

Chaque jour il est bon de se mettre à l’ouvrage… Prendre le temps de la rencontre avec soi-même, se « nourrir » de l’intérieur, et enfin aimer en toute liberté!

Source photographique: epanews

Echelle de Ph des aliments

échelle du PH des aliments001

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

« Le corps humain est à 80% alcalin et 20% acide. On devrait s’alimenter selon ces proportions. »

Et pour y parvenir l’alimentation vivante (crudivorisme végétarien ou végétalien) est une aide précieuse.

Consommer quotidiennement des jus ou des smoothies, des fruits et des légumes crus, en complément d’une alimentation plus « traditionnelle »…

Limiter les apports en aliments d’origine animale…

Voici un premier pas vers la régénération de notre organisme!

Source photographique: Votre santé vous appartient

 

« Comment se débarrasser des sentiments inconfortables plus facilement et sans thérapie? »

Un article à lire et à mettre en pratique pour un mieux-être intérieur et relationnel… 

 « Se pourrait-il que tous vos enseignants aient tort concernant la façon de vous débarrasser de vos sentiments inconfortables, de vos douleurs ou souffrances en vous ? Qui vous a obligé d’accepter par la peur et la culpabilité durant votre enfance, que ces enseignants, ces professionnels ou thérapeutes aient la réponse en eux et non en vous ?

Si la réponse ou la solution à toutes vos douleurs serait en vous et non en eux, comment ces « experts » bien intentionnés, mais mal informés réagirait-ils ? Pourquoi aussi préfèrent-ils compliquer l’information et la relation ? Est-ce pour nous faire croire que notre problème est tellement compliqué, que seul eux peuvent nous aider, car nous avons été manipulés à croire que leur grande éducation soit la solution idéale pour nous ?
Ce tutoriel gratuit et très simple à comprendre, s’adresse aux gens, quelque soit leur âge, qui désirent une solution différente et permanente afin de se libérer des sentiments inconfortables et surtout, de se libérer de l’emprise de gens qui se croient supérieur à vous, et par conséquent, reprendre votre propre pouvoir personnel. Vous êtes votre propre thérapeute et vous nier en allant à l’extérieur de vous, est ce qui a créé vos douleurs, alors pourquoi refaire le même mouvement qui ne fonctionne pas pour être bien?
C’est votre vérité qui libère et non les solutions des autres que vous faites pour vous libérer!


Sommaire
1. Acceptez ce qui est, ce qu’est votre sentiment
2. Comprendre la situation sans jugement
3. Avouez à vous et à l’auteur, comment vous vous sentez
4. La solution est en vous et non en manque vers l’extérieur
5. Choisissez une nouvelle solution, mais cette fois créative

 

1. Acceptez ce qui est, ce qu’est votre sentiment
Accepter, c’est demeurer avec cela, c’est ne pas le nier et l’aimer, car vous l’avez créé en niant auparavant vos sentiments, sans vous en rendre compte. Vous êtes toujours le créateur de votre vie, que vous en soyez conscient ou non. Voilà la première sagesse, celle d’accepter ce qui est.
Nier que vous avez créé ce sentiment douloureux, c’est affirmer que vous n’aimez pas votre création, donc vous n’aimez pas son créateur, donc vous. Alors ce que vous résistez, persiste.
Ce que vous observez, disparaît sans effort.
Le sentiment inconfortable est votre vérité actuellement, et comme on vous a enseigné à vous nier par la peur et la culpabilité durant votre enfance, alors par habitude, vous niez vos vérités sans avoir l’intention de les comprendre, de les accepter.
Par la suite, vous refoulez vos émotions naturelles par cette négation pour produire des conséquences douloureuses en vous et autour de vous.

2. Comprendre la situation sans jugement
Comprendre la situation, être attentif à cela, est ce qui importe le plus pour vous, si vous désirez vous libérer de ce sentiment inconfortable. Le juger de mal ne fait que de le garder en place avec plus de force.

Si vous avez un sentiment inconfortable, le simple fait de vivre ce sentiment, de ne pas le nier, de ne pas juger la situation, c’est souvent tout ce qu’il faut pour vous en débarrasser.
C’est lorsque vous vivez cette douleur, cette tristesse, cette peine, cette déception et que vous assumez entièrement votre vérité sans réagir à partir de ce sentiment inconfortable, ce désir de contre-attaquer, de vous vengez, que vous pouvez désavouer ce sentiment et le faire disparaître. Le juger, c’est lui donner plus de pouvoir pour le garder en place.
Le sentiment inconfortable est remplacé par une connaissance intuitive qui entre en vous librement pour faire place à un sentiment différent et ainsi avoir de nouvelles idées pour choisir de créer quelque chose d’autre qui vous fait du bien ou bien de recréer le même sentiment inconfortable, si vous ne créez rien de nouveau. C’est votre choix libre.

3. Avouez à vous et à l’autre, comment vous vous sentez
Donc, quand vous réagissez avec douleur et blessure à ce qu’un autre est, dit ou fait en relation avec vous, il y a certaines choses que vous pouvez faire. La première est d’avouer, à vous et à l’autre, honnêtement et directement, comment vous vous sentez à ce moment.
Dire à l’autre « tu me fais mal » n’est pas de dire comment vous vous sentez, mais d’affirmer l’action de l’autre, de l’accuser de votre mal. Cela n’est pas avouer votre sentiment. « Je me sens mal quand tu dis cela ou fais cela ». Voilà ce qu’est d’avouer votre vérité.

Presque tous les gens craignent de le faire, car vous avez peur que cela « ternisse » votre image. Quelque part en vous, vous trouvez sans doute inadmissible ou absurde de vous sentir comme ça. C’est une réaction banale de votre part, vous êtes beaucoup plus important que ça, vous dites. Mais vous n’y pouvez rien, car votre vérité est « ce qui est », ce que vous sentez.

Ainsi, il n’y a qu’une seule chose à faire qui fonctionne. Vous devez respecter, aimer vos sentiments. Car respecter et aimer vos sentiments, cela veut dire respecter votre personne. Et vous devez aimer votre semblable autant que vous-même. Il n’y a pas de gens meilleur qu’un autre, uniquement des différences.

Comment pouvez-vous aimer, avoir l’intention de comprendre et respecter les sentiments d’un autre, si au départ, vous ne pouvez respecter et aimer votre propre personne ?
En acceptant ce qui est, ce qu’est votre sentiment, en comprenant la situation sans la juger et en avouant honnêtement votre vérité à l’autre, alors vous êtes en mesure de vous exprimer sainement par vos émotions naturelles.
Oui, ce que les autres pensent, disent ou font va parfois vous faire mal, jusqu’à ce que cela cesse. Ce qui vous permettra d’y arriver rapidement, c’est l’honnêteté totale.
Le fait que vous soyez prêt à affirmer, à reconnaître et à déclarer précisément vos sentiments à propos d’une chose. Dire votre vérité, d’une manière douce, mais pleine et entière. Vivre votre vérité, d’une manière douce, mais de façon totale et cohérente.

4. La solution est en vous et non en manque vers l’extérieur
La réaction apprise quand vous avez un problème est de trouver une solution extérieure à vous. Cela fonctionne avec les choses techniques ou mécaniques, cependant pour un problème de relation qui apporte un sentiment inconfortable, alors cela ne fonctionne pas, même si vous allez voir un professionnel, un spécialiste ou un thérapeute. En fait, c’est l’inverse.

Vous êtes le responsable d’avoir créé en vous ce sentiment et alors, la seule personne qui peut changer cela est vous. Personne d’extérieur ne peut le faire à votre place. C’est la nature des choses. Si vous allez vers l’extérieur, vous affirmez que vous ne désirez rien changer en vous et les paroles des autres ne peuvent pas non plus, faire quelque chose pour vous.
Cette habitude démontre que vous cherchez une solution qui vous donne satisfaction, donc d’enlever en vous cet inconfort, sans comprendre de quelle façon que vous l’avez créé. C’est une négation de vous en tant que créateur.
Si vous sentez un inconfort, alors personne d’autre que vous, ni l’autre, ne peut être responsable de cela. Vous avez créé ce sentiment et c’est à vous de créer autre chose. Si vous niez cela, alors elle vous poursuivra toute votre vie jusqu’au jour où vous l’accepterez.

5. Choisissez une nouvelle solution, mais cette fois créative
Aucune personne saine d’esprit, ne vous dirait, quand vous avez mal dans une relation personnelle, de vous en éloigner pour qu’elle ne veuille plus rien dire. Si vous avez mal maintenant, il est trop tard pour faire en sorte qu’elle ne veuille rien dire.
Votre responsabilité, à présent, est de déterminer ce qu’elle veut dire, et de le montrer. Car en faisant cela, vous choisissez entre faire la même chose qu’avant et revivre le même sentiment inconfortable ou bien faire une nouvelle chose afin d’expérimenter et créer un nouveau sentiment.
Vous ne pouvez pas savoir ce que vous allez sentir de nouveau, car si vous le saviez, alors jamais vous n’auriez créé cette situation dans votre relation et jamais vous n’auriez créé ce sentiment inconfortable ou cette douleur en vous. Par conséquent, vous devez changer votre vérité, facilement et rapidement, quand votre expérience vous apporte une nouvelle clarté.
Tout est question de perception. Lorsque vous changez votre perception, vous modifiez votre pensée, et votre pensée crée votre réalité. Tout ce que vous avez à faire, c’est de le percevoir.
De le savoir au moyen de la connaissance intuitive qui entre en existence quand on accepte et comprendre les choses telles qu’elles sont.
L’acceptation d’une chose vous en donne la maîtrise. Ce que vous niez, vous ne pouvez pas le contrôler, puisque vous avez déclaré son absence. Par conséquent, ce que vous niez, vous domine.
Tous vos problèmes, tous vos conflits, toutes vos difficultés à créer une vie de paix et de joie proviennent du fait que vous n’arrivez pas à comprendre et à suivre cette simple directive :

Faites aux autres ce que vous voudriez que l’on vous fasse ! »

Source: relationplus.org

Autour de la naissance: Les ateliers de chant prénatal…

poignée de main de bébé

Les ateliers de chant prénatal…

Les ateliers de chant prénatal en Psychophonie® ML Aucher, sont destinés aux futures mamans (et papas) dans le cadre de la préparation à la naissance, et au cours des premiers mois du bébé. Au fur et à mesure des séances, les futures mamans accueillent les transformations de la grossesse. Elles vivent chaque instant plus intensément dans leur corps comme dans leur coeur.

La relation parents/bébé se crée, s’affine, par le lien des sons, des vocalises et des chants aux textes choisis.

Des ateliers sont proposés ensuite pour l’enfant plus grand, afin de contribuer à son développement et à son épanouissement. Ils peuvent se poursuivre par des ateliers de chant familial, favorisant la communication et la complicité inter-générationnelles .

La Psychophonie® vise à l’harmonie de l’être par les sons. La personne découvre l’intimité de ses sensations et de son être, lien entre le « dedans » et le « dehors », entre soi et l’autre.

La Psychophonie® est un travail sur la voix parlée et chantée, grâce à des vocalises et des chants, qui permettent de découvrir son corps à travers l’émission et la réception des sons. Les sons  massent le corps et le libèrent de toutes tensions, agissant sur l’équilibre nerveux et émotionnel.

Cette technique utilise  les cinq sens pour découvrir notre monde intérieur et enrichir notre expression vocale. Elle s’appuie  également sur le souffle et la prise de conscience de notre équilibre grâce aux dimensions verticale et horizontale de notre être.

La Psychophonie® est source de détente, de vitalité, de tonus et d’équilibre. Elle contribue à la construction de l’être dans le respect de soi et des autres, et favorise la communication.

 

Source photographique: © sylvaine thomas – fotolia.com

 

Autour de la naissance: Le massage Shantala…

Foot massageLe massage Shantala

Les origines de cet Art Traditionnel du massage indien sont aussi lointaines que profondes, issues du Kerala dans le Sud de l’Inde.

Cette pratique fait partie de l’éducation, transmise de mère en fille, éveillant celle-ci à son rôle de mère, et aidant l’enfant à accepter le monde dans lequel il grandit. Cette tradition existe également dans certaines régions d’Asie, d’Afrique et d’Amérique Latine.

« Réalité objective » par le ressenti de notre corps. Lien entre notre « intérieur » et notre « extérieur ». La peau est de la même couche embryologique ectodermique que les yeux, d’où cette sensitivité à « fleur de peau ». La production des hormones anti-stress diminue à la faveur de l’ocytocine, hormone du bien-être, de la joie et de l’amour.

Un développement psychologique harmonieux : une détente, un relâchement, qui favorise un épanouissement du bébé, avec la création d’une relation complice, rassurante et enrichissante entre la mère, le père et l’enfant.

Lien entre la vie intra-utérine (massage par le liquide amniotique et les mouvements des organes de la mère) et le monde extra-utérin par le massage. Le toucher est un chemin  pour créer le lien avec son être intérieur et le monde social.

Le massage favorise un développement physique équilibré et sain. La découverte de l’état de détente et de relaxation, suivies par des réactions hormonales, libèrent l’enfant de l’état de stress. Le sommeil est de meilleur qualité.

Le massage du thorax libère toutes les tensions. La respiration est plus ample et plus libre.

Le massage du ventre relaxe et active le transit. La digestion est alors régularisée et les petits troubles, tels que les coliques ou la constipation, soulagés. Les douleurs dues aux poussées dentaires sont elles aussi amoindries.

Les circulations sanguine et lymphatique sont améliorées, ainsi que les échanges intercellulaires. Le corps est alors mieux oxygéné.

Le système nerveux est lui aussi stimulé et le développement des cellules nerveuses, encore immatures, également.

Le massage renforce le système immunitaire, l’organisme résiste mieux aux infections et autres maladies.

 

Chez les enfants prématurés, il favorise un gain de poids de 50% plus élevé que chez les bébés non massés. Les bébés sont plus éveillés, plus actifs et paisibles en même temps.

Privé de stimuli tactiles, le bébé est davantage sujet aux maladies, à des problèmes de concentration, de grande émotivité, ou encore de timidité, d’hyperactivité…

– Chez les enfants handicapés, les « freins » à un bon développement sont levés, à l’avantage d’un sentiment de joie et d’apaisement. La douleur physique est diminuée et le corps mieux accepté.

 

°°°

 

Par le toucher, le bébé passe de la vie intra-utérine à une vie plus indépendante, sans que la rupture soit vécue comme traumatisante. Les bercements, le portage du bébé (peau à peau, dans les bras, dans le dos…), les soins, les caresses et les massages sont autant de stimuli profitables au bon développement de l’enfant.

Il aide à la concentration en captivant l’attention du bébé, qui développe sa conscience corporelle, et peu à peu s’autonomise par rapport à sa mère.

Les parents apprennent à connaître leur bébé par une « voie » différente, bien à l’écoute de ses réactions. Chaque massage est un nouveau « chapitre » dans cette vie partagée, avec toujours plus de complicité, de respect et de découvertes mutuelles enrichissantes.

Ils se sentent alors plus « compétents » dans leur parentalité.

 

Christine Samson

 

 

 

 

Source photographique: © Dmitry Naumov – Fotolia.com