Mon chemin…

Copie de IMG_0400

J’avance…

Parfois je fais une pause, un pas de côté…

Je me décourage…

Vais-je y parvenir?…

Ce chemin de vie, que j’ai choisi librement, semble parfois bien difficile…

Je fais face à moi-même, je me « re-connais » tel(le) que je suis, même si parfois cela est bien douloureux…

J’accepte les facettes de mon Être, toutes les facettes, et surtout celles que je n’aime pas, celles qui me dérangent…

Et pourquoi me dérangent-elles?

Parce que, quand j’accepte de les regarder, de les observer, je ne peux faire autrement que « changer », modifier mes habitudes, celles qui,  je crois, me sécurisent encore… alors qu’elles me retiennent, m’enchaînent, m’enferment, m’éloignent de mon Chemin de Vie, celui que je ressens au plus profond de moi-même et que je n’ose pas encore vivre pleinement…

Alors je reprends le chemin…

Je lâche prise,  je cesse de résister, je mets de la Lumière sur mes zones d’ombre, j’apprivoise mes émotions… et je me laisse porter par la Vie, je fais confiance à l’Univers et à Moi-même

Je m’aime, je suis libre, libre d’Être, au coeur de chaque instant, au coeur de Ma Vie

C.S.

 

« La communication est une chanson d’amour »

Un recueil de pensées à ouvrir, au « hasard » des pages, juste au moment où l’envie s’en fait sentir… et la réponse est là!

Merci! 

« Aimer communiquer avec autrui est l’une des expériences les plus heureuses et les plus puissantes qu’on puisse faire. Comment puis-je y parvenir? J’ai fait beaucoup de travail sur moi, j’ai lu beaucoup de livres. Comme j’ai compris les grands principes de la vie tels que: « Ce que je pense et ce que je dis sort de moi. L’Univers y répond et cela me revient », je commence à demander de l’aide et à m’observer. Au fur et à mesure que je m’autorise à regarder sans juger, j’aime de plus en plus communiquer avec les autres. Qu’est-ce que je crois? Qu’est-ce que je ressens? Comment est-ce que je réagis? Comment puis-je aimer davantage? Alors je demande à l’Univers: « Apprends-moi à aimer! ».

Louise L. Hay – Pensées pour transformer votre vie, 1994

 

Voyage au coeur de Soi…

green background with grass

Prendre un temps de méditation,

Aller en douceur dans la détente,

Sans que le quotidien nous hante,

Être à l’écoute de nouvelles sensations…

Se laisser porter par les notes de musique…

Virevoltantes…

Comme le papillon dans les airs,

Vibrantes…

Comme le murmure de la Terre.

Se ressourcer sur des sons angéliques…

Ressentir l’Amour et le choisir comme Toit,

Embrasser la Vie… et lui sourire!

Laisser sa force et son énergie nous ravir,

Et enfin… « voyager »… au cœur de Soi!

Christine Samson

Que cette MUSIQUE vous enchante et vous conduise au cœur de l’Essentiel!

Que le Soleil brille dans votre Ciel!

 

 

 

 

 

 

« Lâcher Prise »… (2)

Texte partagé par Epanews

Au lendemain de la parution de l’article ci-dessus, je vous transmets les pensées d’un ami à ce sujet. Pensées qui me semblent d’une grande justesse et dont je souhaite vous faire profiter, afin d’aller « plus loin » dans la démarche du Lâcher-Prise… Bonne lecture!

 

« A propos du LÂCHER PRISE, l’excellente proposition de lien de mon amie Christine, du centre Relaxation-Montpellier:

Ce lien nous propose davantage les bénéfices d’un lâcher prise…

Vers la fin il nous met cependant sur la voie.
Pourtant …!

Lâcher prise est une double contrainte !
Je dois faire ceci, ou cela… pour y parvenir,
Alors même que lâcher prise est ne-rien-faire !

Alors, comme toujours en double contrainte
Je ne peux pas faire les deux !
Je laisse faire et je prendrai ce qui vient

L’instant d’après, sur l’expir
Je laisse aller ce qui s’en va pour voir venir
Ce que peut-être je cherche.

Et je recommence, je recommence encore
J’expire, et au nouvel expir
Je repère ce que je voudrai tant lâcher

Et que je lâcherai en un peu au prochain expir
Pour apprécier et accueillir ce qui vient
Enfin, après tant d’expirs

Que j’ai même oublié
De les compter. L’expir devient singulier.

Je suis centré sur l’expir, rien d’autre. »

Alain Robb Tel-Boima, que je remercie pour ce partage!

« Lâcher Prise »… (1)

Texte partagé par epanews

Parfois difficile à mettre en pratique… Et pourtant… Quel soulagement et quelle sensation de paix à chaque fois que l’on y parvient!

Chaque jour il est bon de se mettre à l’ouvrage… Prendre le temps de la rencontre avec soi-même, se « nourrir » de l’intérieur, et enfin aimer en toute liberté!

Source photographique: epanews

« Comment se débarrasser des sentiments inconfortables plus facilement et sans thérapie? »

Un article à lire et à mettre en pratique pour un mieux-être intérieur et relationnel… 

 « Se pourrait-il que tous vos enseignants aient tort concernant la façon de vous débarrasser de vos sentiments inconfortables, de vos douleurs ou souffrances en vous ? Qui vous a obligé d’accepter par la peur et la culpabilité durant votre enfance, que ces enseignants, ces professionnels ou thérapeutes aient la réponse en eux et non en vous ?

Si la réponse ou la solution à toutes vos douleurs serait en vous et non en eux, comment ces « experts » bien intentionnés, mais mal informés réagirait-ils ? Pourquoi aussi préfèrent-ils compliquer l’information et la relation ? Est-ce pour nous faire croire que notre problème est tellement compliqué, que seul eux peuvent nous aider, car nous avons été manipulés à croire que leur grande éducation soit la solution idéale pour nous ?
Ce tutoriel gratuit et très simple à comprendre, s’adresse aux gens, quelque soit leur âge, qui désirent une solution différente et permanente afin de se libérer des sentiments inconfortables et surtout, de se libérer de l’emprise de gens qui se croient supérieur à vous, et par conséquent, reprendre votre propre pouvoir personnel. Vous êtes votre propre thérapeute et vous nier en allant à l’extérieur de vous, est ce qui a créé vos douleurs, alors pourquoi refaire le même mouvement qui ne fonctionne pas pour être bien?
C’est votre vérité qui libère et non les solutions des autres que vous faites pour vous libérer!


Sommaire
1. Acceptez ce qui est, ce qu’est votre sentiment
2. Comprendre la situation sans jugement
3. Avouez à vous et à l’auteur, comment vous vous sentez
4. La solution est en vous et non en manque vers l’extérieur
5. Choisissez une nouvelle solution, mais cette fois créative

 

1. Acceptez ce qui est, ce qu’est votre sentiment
Accepter, c’est demeurer avec cela, c’est ne pas le nier et l’aimer, car vous l’avez créé en niant auparavant vos sentiments, sans vous en rendre compte. Vous êtes toujours le créateur de votre vie, que vous en soyez conscient ou non. Voilà la première sagesse, celle d’accepter ce qui est.
Nier que vous avez créé ce sentiment douloureux, c’est affirmer que vous n’aimez pas votre création, donc vous n’aimez pas son créateur, donc vous. Alors ce que vous résistez, persiste.
Ce que vous observez, disparaît sans effort.
Le sentiment inconfortable est votre vérité actuellement, et comme on vous a enseigné à vous nier par la peur et la culpabilité durant votre enfance, alors par habitude, vous niez vos vérités sans avoir l’intention de les comprendre, de les accepter.
Par la suite, vous refoulez vos émotions naturelles par cette négation pour produire des conséquences douloureuses en vous et autour de vous.

2. Comprendre la situation sans jugement
Comprendre la situation, être attentif à cela, est ce qui importe le plus pour vous, si vous désirez vous libérer de ce sentiment inconfortable. Le juger de mal ne fait que de le garder en place avec plus de force.

Si vous avez un sentiment inconfortable, le simple fait de vivre ce sentiment, de ne pas le nier, de ne pas juger la situation, c’est souvent tout ce qu’il faut pour vous en débarrasser.
C’est lorsque vous vivez cette douleur, cette tristesse, cette peine, cette déception et que vous assumez entièrement votre vérité sans réagir à partir de ce sentiment inconfortable, ce désir de contre-attaquer, de vous vengez, que vous pouvez désavouer ce sentiment et le faire disparaître. Le juger, c’est lui donner plus de pouvoir pour le garder en place.
Le sentiment inconfortable est remplacé par une connaissance intuitive qui entre en vous librement pour faire place à un sentiment différent et ainsi avoir de nouvelles idées pour choisir de créer quelque chose d’autre qui vous fait du bien ou bien de recréer le même sentiment inconfortable, si vous ne créez rien de nouveau. C’est votre choix libre.

3. Avouez à vous et à l’autre, comment vous vous sentez
Donc, quand vous réagissez avec douleur et blessure à ce qu’un autre est, dit ou fait en relation avec vous, il y a certaines choses que vous pouvez faire. La première est d’avouer, à vous et à l’autre, honnêtement et directement, comment vous vous sentez à ce moment.
Dire à l’autre « tu me fais mal » n’est pas de dire comment vous vous sentez, mais d’affirmer l’action de l’autre, de l’accuser de votre mal. Cela n’est pas avouer votre sentiment. « Je me sens mal quand tu dis cela ou fais cela ». Voilà ce qu’est d’avouer votre vérité.

Presque tous les gens craignent de le faire, car vous avez peur que cela « ternisse » votre image. Quelque part en vous, vous trouvez sans doute inadmissible ou absurde de vous sentir comme ça. C’est une réaction banale de votre part, vous êtes beaucoup plus important que ça, vous dites. Mais vous n’y pouvez rien, car votre vérité est « ce qui est », ce que vous sentez.

Ainsi, il n’y a qu’une seule chose à faire qui fonctionne. Vous devez respecter, aimer vos sentiments. Car respecter et aimer vos sentiments, cela veut dire respecter votre personne. Et vous devez aimer votre semblable autant que vous-même. Il n’y a pas de gens meilleur qu’un autre, uniquement des différences.

Comment pouvez-vous aimer, avoir l’intention de comprendre et respecter les sentiments d’un autre, si au départ, vous ne pouvez respecter et aimer votre propre personne ?
En acceptant ce qui est, ce qu’est votre sentiment, en comprenant la situation sans la juger et en avouant honnêtement votre vérité à l’autre, alors vous êtes en mesure de vous exprimer sainement par vos émotions naturelles.
Oui, ce que les autres pensent, disent ou font va parfois vous faire mal, jusqu’à ce que cela cesse. Ce qui vous permettra d’y arriver rapidement, c’est l’honnêteté totale.
Le fait que vous soyez prêt à affirmer, à reconnaître et à déclarer précisément vos sentiments à propos d’une chose. Dire votre vérité, d’une manière douce, mais pleine et entière. Vivre votre vérité, d’une manière douce, mais de façon totale et cohérente.

4. La solution est en vous et non en manque vers l’extérieur
La réaction apprise quand vous avez un problème est de trouver une solution extérieure à vous. Cela fonctionne avec les choses techniques ou mécaniques, cependant pour un problème de relation qui apporte un sentiment inconfortable, alors cela ne fonctionne pas, même si vous allez voir un professionnel, un spécialiste ou un thérapeute. En fait, c’est l’inverse.

Vous êtes le responsable d’avoir créé en vous ce sentiment et alors, la seule personne qui peut changer cela est vous. Personne d’extérieur ne peut le faire à votre place. C’est la nature des choses. Si vous allez vers l’extérieur, vous affirmez que vous ne désirez rien changer en vous et les paroles des autres ne peuvent pas non plus, faire quelque chose pour vous.
Cette habitude démontre que vous cherchez une solution qui vous donne satisfaction, donc d’enlever en vous cet inconfort, sans comprendre de quelle façon que vous l’avez créé. C’est une négation de vous en tant que créateur.
Si vous sentez un inconfort, alors personne d’autre que vous, ni l’autre, ne peut être responsable de cela. Vous avez créé ce sentiment et c’est à vous de créer autre chose. Si vous niez cela, alors elle vous poursuivra toute votre vie jusqu’au jour où vous l’accepterez.

5. Choisissez une nouvelle solution, mais cette fois créative
Aucune personne saine d’esprit, ne vous dirait, quand vous avez mal dans une relation personnelle, de vous en éloigner pour qu’elle ne veuille plus rien dire. Si vous avez mal maintenant, il est trop tard pour faire en sorte qu’elle ne veuille rien dire.
Votre responsabilité, à présent, est de déterminer ce qu’elle veut dire, et de le montrer. Car en faisant cela, vous choisissez entre faire la même chose qu’avant et revivre le même sentiment inconfortable ou bien faire une nouvelle chose afin d’expérimenter et créer un nouveau sentiment.
Vous ne pouvez pas savoir ce que vous allez sentir de nouveau, car si vous le saviez, alors jamais vous n’auriez créé cette situation dans votre relation et jamais vous n’auriez créé ce sentiment inconfortable ou cette douleur en vous. Par conséquent, vous devez changer votre vérité, facilement et rapidement, quand votre expérience vous apporte une nouvelle clarté.
Tout est question de perception. Lorsque vous changez votre perception, vous modifiez votre pensée, et votre pensée crée votre réalité. Tout ce que vous avez à faire, c’est de le percevoir.
De le savoir au moyen de la connaissance intuitive qui entre en existence quand on accepte et comprendre les choses telles qu’elles sont.
L’acceptation d’une chose vous en donne la maîtrise. Ce que vous niez, vous ne pouvez pas le contrôler, puisque vous avez déclaré son absence. Par conséquent, ce que vous niez, vous domine.
Tous vos problèmes, tous vos conflits, toutes vos difficultés à créer une vie de paix et de joie proviennent du fait que vous n’arrivez pas à comprendre et à suivre cette simple directive :

Faites aux autres ce que vous voudriez que l’on vous fasse ! »

Source: relationplus.org

A l’aube du Printemps…

Photo0556

A l’aube du Printemps

 

Avec le printemps qui s’installe, les oiseaux chantent et vibrent à l’unisson …

Accordant leurs joyeuses mélodies avec la Nature et ses mille sons…

Les arbres, dans une auréole de verdure, voient leur feuillage qui pousse…

L’eau des ruisseaux scintille et perle entre les rochers tapissés de mousse…

 

Au coeur d’une herbe tendre et fraîche, les fleurs s’épanouissent…

Les insectes entre terre et ciel se hissent,

Guidés par certains d’entre eux, déjà en pleine Création…

L’air chargé de ce Renouveau emplit nos poumons!…

 

La Joie, la Paix, la Lumière et l’Amour, inspirons…

Tant de belles Energies!

Toutes les émotions, expirons…

Elles freinent notre élan de Vie!

 

Embrassons les arbres, marchons pieds nus,

Sur la terre nue,

Dans les rivières ou sur la dune…

Levons les yeux vers le ciel,

Étincelant dans le soleil…

Illuminé par les étoiles et la lune….

 

A l’image de Dame Nature, soyons resplendissants!

Au présent, soyons libres et vivants!

Chaque jour, ouvrons nos cœurs!

Et de nos vies, soyons les Créateurs!

 

Namasté!

C.S.

« Comment prendre soin de soi, sans peur ni culpabilité ? »

Un chemin de libération vers la liberté d’Être…

« Pour prendre soin de soi, vous devez comprendre que vous êtes plus qu’un corps physique, mais aussi un esprit et un âme. Si vous en n’êtes pas conscient ou si vous ne prenez pas soin de vos trois domaines, alors vous recevez des messages pour vous informer que ça ne va pas bien. Voilà pourquoi les problèmes sont si utiles dans notre vie.

D’autre part, vous n’êtes pas obligé prendre soin de vous en obéissant à une personne, une organisation ou un groupe qui vous met dans une situation inconfortable. Pourquoi les gens cherchent-ils à vous culpabiliser, à faire des comparaisons ou à vous imposer des conditions afin d’adhérez à leur propos ?

 

Votre être communique avec vous par les sentiments ou les sensations afin de vous prévenir du danger lorsque vous ne prenez pas soin de lui. Et vous n’avez pas besoin des autres pour vous le faire rappeler.

Ces messages sont les problèmes ou sentiments inconfortables sous des formes que vous connaissez déjà. Par contre, notre conditionnement de la pensée nous a fait croire que cela est négatif, alors nous ne voyons pas cette importance, cette utilité pour créer quelque chose de nouveau ou de différent.

 

 

Vous êtes trois êtres dans un, trois pouvoirs créatifs ou trois énergies

Vous pouvez observer que vous avez un corps, c’est un fait. Vous pouvez croire que vous avez un esprit, c’est une idée et vous pouvez nier que vous avez une âme. Cependant, vous ne pouvez nier que vous avez des douleurs physiques, des souffrances en vous ou de la solitude dans vos relations.

Prendre soin de soi, de son être, n’est pas une obligation, mais une occasion de créer quelque chose qui fait du bien à soi-même ou aux autres. Voici les trois thèmes du bien-être que nous vous présentons et que nous vous invitons à connaître afin de voir des points de vue intéressants et ainsi choisir librement, vos créations personnelles.

 

Prendre soin de son corps ? Votre corps est de l’énergie en mouvement dans le monde physique. Pour le mettre en action, vous devez choisir un désir conscient ou inconscient au moyen de votre esprit. L’émotion, qui est désir, fait mettre en mouvement votre corps et ressent les conséquence de votre expérience.

Prendre soin de sa santé implique du mouvement, des aliments, des soins correctifs ou préventifs, du repos, des protections, des vêtements et des conforts. Comment prendre soin de son corps?

 

Prendre soin de son esprit ? Votre esprit est l’énergie qui transforme les concepts en création. Pour le mettre en action, vous devez choisir parmi des concepts possibles. Sans possibilités, alors vos désirs sont imposés et contrôlés, créant alors un conditionnement de votre pensée.

Prendre soin de son esprit est de se connaître par soi-même, connaitre sa personnalité, ses passions, développer ses talents, choisir ses propres buts, créer des projets et observer des points de vue différents. Comment prendre soin de son esprit ?

 

Comment prendre soin de son âme ? Votre âme est l’énergie qui indique, qui conçoit, toute intention sans l’imposer à l’esprit. Elle est liberté et n’a aucun besoin. L’âme ne cherche rien d’autre, car si l’entité que tu es doit créer, et ainsi savoir qui elle est vraiment, cela doit se faire à travers un acte de volonté consciente, et non par un acte d’obéissance inconsciente.

Prendre soin de son âme est d’indiquer librement à l’esprit ces choix et d’en éprouver les sentiments au travers l’expérience. Si elle n’aime pas ce qu’elle éprouve (ressent) ou qu’elle souhaite, pour une raison quelconque, une expérience différente, elle conçoit tout simplement une nouvelle expérience et, littéralement, change d’idée. L’âme cherche à réunir les trois parties de votre être selon un choix conscient. La relation est alors, le seul moyen de se reconnaître. Comment prendre soin de son âme ?

 

L’âme conçoit, le mental crée, le corps ressent. Voilà les trois fonctions de votre être et aucune d’entre elle n’est plus importante que l’autre.

Ce que tu conçois, tu le crées ; ce que tu crées, tu le ressens ; ce que tu ressens, tu le conçois. Le cercle est complet. Et un cercle n’a aucun début ni fin.

Vous pouvez vivre consciemment ou inconsciemment, c’est la qualité de votre vie qui est en cause. »

 

« La vie n’est pas un processus de découverte, mais de création »

 

Lire plus… et source texte et image: relationplus.org