Atelier: « Oser sa Voix, Créer sa Voie! »

Lors de leur émission et de leur réception, les sons se mettent en résonance avec notre corps et créent des vibrations que nous ressentons. L'atelier du 4 février nous a permis de nous mettre consciemment à l'écoute de ces ressentis, de découvrir le parcours des vibrations dans notre corps et d'en apprécier les effets de bien-être immédiats, et au-delà de la séance... Quel bonheur et quel apaisement retrouvés, quand le son nous conduit en douceur à l'intérieur de nous! Ce voyage au coeur de notre Être est libérateur de toutes tensions et émotions. Il nous offre une ouverture vers de nouveaux possibles, vers plus de conscience de nos besoins et plus de créativité dans notre Vie! Soyez les bienvenus sur ce chemin: "Oser sa Voix, Créer sa Voie!   Photo Christine Samson Rendez-vous le 25 février 2015 à 10H00 à Claret (34270) pour notre prochain atelier de Psychophonie® MLA. Il est encore temps de vous inscrire!   Contact: 06 60 41 60 58 Durée:  1H30 Tarif: 20€/personne   Christine Samson

Massage des personnes handicapées

 

 

"Une prestation au-delà de la relaxation"

"Si le massage est, de façon générale, source de bien-être et de relaxation profonde, il peut également revêtir une dimension psychologique forte. Et en particulier, dans le cadre d’un massage destiné aux personnes handicapées. S’il ne peut s’apparenter à une thérapie, il s’agit quand même d’améliorer le bien-être global du patient : en conséquence, il est vivement recommandé de prévoir plusieurs séances pour profiter pleinement de toutes ses actions physiques et mentales..." Lire la suite... Source texte et photo: unizen.fr

Les bienfaits de la poire sur la santé

Voici un article posté ce jour sur PasseportSanté, qui vous donnera envie de vous rapprocher gustativement de la nature... et d'en redécouvrir les bienfaits! Dame Nature, tellement harmonieuse et généreuse, quand nous la respectons, a des trésors à nous offrir pour un réel bien-être de notre organisme et de notre Être Intérieur!...   "Comme la plupart des fruits, la poire est très bonne pour la santé. Alors qu'elle accompagne aussi bien les plats sucrés que salés, la poire est une excellente source de fibres alimentaires, ces dernières étant très importantes pour réguler le transit intestinal et pour prévenir les maladies cardiovasculaires..." Lire la suite... Source texte: www.passeportsante.net Source photo: newsletter de PasseportSanté du 25 mars 2014

Massage métamorphique ou thérapie prénatale de Robert Saint John

"Le principe du massage métamorphique est de reconnecter l'individu à sa période prénatale, grâce à un massage sur les pieds, les mains et la tête, aux endroits de correspondance des points réflexes de la colonne vertébrale; Celui-ci retrouve ainsi la force de vie essentielle à l'oeuvre pendant la gestation; les blocages d'énergie peuvent être levés et le potentiel d'auto-guérison actualisé."  (Gaston Saint Pierre, Debbie Boater, "La métamorphose, le massage métamorphique").   Le massage métamorphique a été découvert dans les années 60 par Robert St John, naturopathe et réflexologue. Son action est en lien direct avec la mémoire cellulaire sur un plan physique, émotionnel, mental et inconscient. Il est adapté à toute personne  et à toute période, de la naissance à la fin de vie, et offre:
  • détente
  • une transformation "de l'intérieur"
  • un rétablissement des dysharmonies entre le corps et l'esprit
  • une action sur les déséquilibres en remontant à la source
  vers un sentiment de Joie, de Vitalité, d'Harmonie et de Bien-Être. Le massage des pieds apporte une nouvelle capacité à s'incarner, s'enraciner, avancer dans la vie, être en mouvements dans l'élan de Vie! Le massage des mains permet d'agir dans la créativité, de prendre  sa place dans le monde, d'être en relation avec les autres, prendre la Vie à bras le corps! Le massage de la tête développe la capacité de penser, recevoir, comprendre, mieux créer sa vie: être Acteur de sa Vie! Un lien...  

Le cancer en question

Le cancer affecte une personne sur trois. Parfois le diagnostic arrive avec la maladie terminale. Un sentiment de vulnérabilité et d’incertitude face à l’avenir envahit ces personnes et leurs proches. Elles doivent également faire face à des traitements lourds aux effets secondaires invalidants, tels que douleurs, nausées, fatigue, constipations, diarrhée, perte de cheveux, de poids… Les changements de l’image corporelle, due à la chirurgie, à la radiothérapie ou à la chimiothérapie, sont des étapes douloureuses, où il est nécessaire de se réapproprier son corps, ou de l'apprivoiser. Les médecines alternatives, dont fait partie le massage-bien-être, trouvent ici un rôle important dans l’accompagnement de ces personnes, en complément de la médecine allopathique. Cet accompagnement va du simple répit -parenthèse de bien-être- jusqu’à un réel lâcher-prise, qui permet à la personne de mobiliser toutes ses capacités à lutter contre la maladie. Physiquement, ces thérapies favorisent l’atténuation des effets secondaires et un effet majoré de l'efficacité des traitements allopathiques. Aller vers la guérison passe par un changement dans la manière de voir et de penser de la personne. « L’expérience montre que le cancer se développe dans des situations d’isolement et d’absence d’amour à la fois reçu et donné.» (Serge Fitz) Le regard, l'écoute et les paroles du thérapeute jouent un rôle essentiel dans l’accompagnement, aidant ainsi la personne à (re)découvrir ses propres capacités à guérir, à se libérer du passé, afin de se tourner vers le futur, vers la Vie. Le cancer est la résultante d’une situation conflictuelle (souffrance, traumatisme). En sortir, c’est passer d’un état de conscience à un autre, faire le point sur sa vie et sur soi-même, être en paix avec le passé, rompre avec l’isolement, être dans l’acceptation d’une transformation de son être intérieur. Ce nouvel état de conscience permet de savoir ce qu’il est nécessaire de dépasser, de changer dans sa façon de regarder la Vie. Sources : ACDM (Association Canadienne Des Massothérapeutes et Autres Thérapeutes en Médecines Alternatives) Serge FITZ  (www.Lequadrant.com)  

CHARTE DU DROIT AU TOUCHER

Texte de J.L Abrassard, Co-signé Claude Camilli, Guy Largier, Joël Savatofski
Il y a plus de 25 ans nous étions des précurseurs en entreprenant une recherche sur les bienfaits du toucher et l'aide que peuvent apporter différentes pratiques de massage en dehors de toute optique de soins médicaux ou paramédicaux. Sur ce sujet nos livres étaient les seuls présents dans les librairies et les séminaires que nous assurions s'adressaient à un public confidentiel. Il n'existait alors aucune autre pratique de massage ayant pour but le bien-être, l'équilibre et l'épanouissement personnel. Durant des années, nous avons expérimenté, pratiqué, enseigné et enregistré des résultats plus que prometteurs. Progressivement, en même temps que se développaient dans notre société un désir de liberté du corps, un besoin d'expression de soi et la conscience d'une unité corps-esprit, de plus en plus de personnes nous ont fait confiance. C'est sans doute aussi parce qu'on assiste à un éloignement de l'humain, dans nos rapports, quotidiens, dans notre travail, dans nos enseignements et paradoxalement même dans le milieu médical. Aujourd'hui nous nous réjouissons de constater que ce travail, et celui de toutes les personnes qui nous rejoints par la suite, a porté ses fruits. Le toucher et le massage en tant que pratique de bien-être et d'épanouissement trouvent de plus en plus d'écho en France. Des dizaines de livres ont été publiés sur ce thème, les articles consacrés au massage abondent dans les magazines et on ne compte plus les différentes approches proposées au public. Le nombre de personnes qui les pratiquent est en constante augmentation tout comme le nombre de ceux qui en bénéficient, les apprécient et en constatent les bienfaits. Pourtant, ces personnes se heurtent encore à de nombreuses réticences, préjugés et restrictions (voir subissent de véritables obstructions dans l'exercice légal de leur travail de la part de corporatismes d'un autre âge) qui résultent souvent d'une méconnaissance de leur pratique et de la difficulté à l'établir dans le contexte social.  Déclaration des droits et des bienfaits du toucher. Pour le droit de chaque individu, d'être touché/massé par qui bon lui semble. Et qui lui semble bon!   Pour que cette activité trouve sa place socialement et pour conforter l'intérêt que lui porte le public, en faisant appel à notre expérience, nous tenons à réaffirmer les principes suivants :
  • le toucher appartient au patrimoine de l'humanité
En tant qu'expression d'un besoin d'interaction, le toucher est un moyen de communication naturel, essentiel et fondamental présent dans toutes les civilisations depuis l'aube des temps. Le droit de toucher l'autre s'appuie sur la nécessité et la liberté d'établir des relations entre être humains. Toute communauté humaine, toute culture se fonde sur des interactions interpersonnelles et collectives dont le toucher fait partie au même titre que le regard, l'écoute ou le langage. De nombreux rituels culturels de reconnaissance, de partage, de célébration font appel au toucher. Le droit de toucher une personne consentante pour créer, maintenir, enrichir une relation est un droit de naissance pour tout être humain.
  • Le toucher est un besoin social
Le toucher crée, manifeste et entretient le lien social. Il symbolise la fraternité et l'entente. Il contribue à l'acceptation et à la valorisation de l'autre, concourt aux échanges intimes, familiaux et communautaires et même aujourd'hui professionnels. L'évolution de notre société de plus en plus technique et de plus en plus virtuelle, le relâchement des liens sociaux traditionnels amènent de plus en plus de personnes à vivre dans la solitude, l'isolement, la marginalité, la frustration de contact corporels. Le droit de toucher une personne consentante pour lui manifester de la solidarité, du soutien, du réconfort, de la reconnaissance, de la sollicitude, de la présence, de l'aide, du soulagement est un acquis démocratique qui contribue à un devoir citoyen pour une société plus fraternelle et solidaire.
  • Le toucher contribue au bien-être physique
L'impact sensoriel d'un contact attentionné par le toucher est nécessaire et bénéfique pour le corps. Les enfants privés de toucher présentent des retards de socialisation, d'apprentissage et de développement physique. Un toucher attentionné et bienveillant contribue à une détente, à une récupération et à une sollicitation du corps qui ne peuvent être que profitables pour la santé individuelle et qui entre parfaitement dans le cadre de la politique de la Santé Publique. Alors que chacun s'accorde à dire que de nombreux troubles physiques sont aussi liés à des conditions de vie stressantes et que les français sont les plus gros consommateurs au monde de tranquillisants, le toucher et son corollaire, le massage, en tant qu'outils de détente, de récupération, de prévention et de sollicitation corporelle s'offrent comme une alternative pour un mieux-être corporel.
  • Le toucher participe à l'équilibre personnel
Sur un plan psychologique, l'importance de la mise en œuvre d'un toucher réconfortant, rassurant et apaisant est de plus admise auprès des femmes enceintes, pour les soins aux jeunes enfants ainsi qu'avec les personnes âgées et naturellement dans l'accompagnement en fin de vie. Le toucher engendre une meilleure conscience, une plus grande écoute du corps, de soi et de ses besoins et participe ainsi à un équilibre intérieur global. Nombre de nos contemporains ont souffert d'un déficit en quantité et/ou en qualité de contacts corporels (si ce n'est de vécus abusifs) qui les handicape dans leur confiance en eux, leur élan de vie et leurs projets personnels. La mise en œuvre dans une relation d'aide d'un toucher attentionné et réparateur permet à celui qui le reçoit de maintenir son équilibre personnel et de mieux gérer sa vie, en particulier pour les personnes traversant des situations difficiles.
  • Le toucher favorise l'épanouissement relationnel
Dans les relations humaines, le toucher est un mode essentiel de communication non verbale qui favorise l'expression et le partage des sentiments mais aussi renvoie à l'intimité, au respect et au territoire de chacun. Au moment où hommes et femmes, parents et enfants redéfinissent leur place mutuelle et se plaignent conjointement de liens d'affection et de compréhension mutuelle insatisfaisants, le vécu du toucher favorise la perception et l'acquisition de valeurs relationnelles essentielles telles l'attention à l'autre et à son corps, la prévenance, la confiance mutuelle, l'intégrité et le respect. En tant qu'apprentissage de ces valeurs et facilitateur de l'expression, la pratique du toucher et du massage en dehors de toute visée médicale ou paramédicale contribue à l'instauration de modes relationnels plus satisfaisants et maintiennent une solidarité ; on découvre tous les jours de nouvelles applications dans tous les domaines, école, milieu artistique, entreprise, hôpitaux, Au fil des années, des milliers de personnes sont "passés entre nos mains" et entre celles de nos élèves. L'immense majorité de ces personnes se sont senties mieux dans leur corps, plus confiantes en elles mêmes, plus ouvertes aux autres. Elles ont témoigné des bienfaits du toucher et de l'amélioration de leur vie personnelle et relationnelle. En cette période où beaucoup de nos concitoyens recherchent des moyens de se sentir mieux dans leur corps, dans leur tête et dans leur vie, nous croyons fermement que la pratique du toucher et du massage en tant qu'outils de bien-être, d'équilibre personnel, d'épanouissement relationnel, d'apprentissage d'un mieux vivre et de soutien socioculturel est un élément de réponse non négligeable1. 1 Une étude (2004) menée par l'IFJS, sur vingt années de pratique du toucher-massage et sur plus de dix mille témoignages, confirme tous les bienfaits et bénéfices de cette pratique. A côté et en complémentarité d'autres disciplines médicales, paramédicales (qui se sont hyper spécialisées) ou psychologiques, nous invitons toute personne, et les pouvoirs publics, à l'acceptation et à la reconnaissance des droits et des bienfaits du toucher ainsi qu'à la reconnaissance et à l'inscription dans le cadre social des pratiques qui permettent la mise en œuvre de ces droits et de ces bienfaits. En complément peut-être serait-il utile de dire que cette pratique contribue aussi à diminuer le déficit de la sécurité sociale (les assurances de pays étrangers commencent à prendre en compte ce phénomène en remboursant certaines prestations de "massage bien-être") ? Enfin, ces nouveaux "praticiens de bien-être" permettraient à de nombreuses créations d'emplois de "service à la personne" de voir le jour très rapidement. Ils répondraient ainsi aux objectifs de la toute nouvelle Agence Nationale du "service à la personne" (Notamment pour les chômeurs longue durée, de sortir de la précarité , de retrouver l'estime de soi et une dignité car la nature profondément humaniste de cette pratique permet en effet de redonner, une valorisation, un goût de soi même et un sens au "travail retrouvé" à ces personnes).

Témoignage

Les massages énergétiques de Christine Samson

Je me fais masser toutes les semaines depuis le mois d'octobre 2010.

Cette sensation du toucher, cette douceur d'approche, ce rapport masseur-massé dans ce travail d'échange me procurent une détente qui, en dehors de l'heure de soin, se prolonge dans les heures qui suivent. J'ai l'impression d'avoir été remué physiquement et psychiquement pour obtenir un équilibre énergétique nécessaire à la sérénité de l'être, et son bien-être corporel. Et tout cela avec l'aide de l'expression spirituelle pour donner du relief à cette communion visible-invisible. J'avoue qu'actuellement j'aurais du mal à me passer des mains énergisantes de Christine Samson.   Y. S.   16 août 2011  

Témoignage

Bonjour Christine,   J’ai le privilège de recevoir des massages sensitifs depuis quatre mois avec vous. Au-delà du bien-être immédiat ressenti, j’ai le sentiment d’avoir été touché de mille et une merveilleuses attentions. J’avais un corps en lutte; aujourd’hui  j’ai fait la paix avec mes beaux pieds bots. Physiquement, je vais beaucoup mieux : souplesse, élasticité et beaucoup d’envies, de sensations nouvelles. Mais plus surprenant encore, je n’ai plus froid, je n’ai plus peur. La colère et la bagarre s’éloignent. Les souffrances du passé longtemps refoulées samson allées peu à peu. Plus concentré, plus performant même (sans en rajouter), plus attentif et patient mais aussi plus calme, plus souriant, plus aimant et respectueux envers et avec les autres ( je prends le temps d’aller plus lentement, de respirer la vie autrement avec mes proches et tous ).   Le massage ne serait pas que du massage ? Pour ma part, cela ne fait aucun doute. Une énergie nouvelle circule grâce au toucher aimant, aimé.   Avec toute ma gratitude Christine, du plus profond de mon cœur. Grosses bises D.B       24 juin 2011