Réflexologie et troubles ORL chez les bébés

Photo Schéma réflexologie ORL

Schéma 1

  La réflexologie plantaire soulage et encourage l'auto-guérison, en cas d'atteinte de la sphère ORL. Dès les premiers symptômes, ou en accompagnement d'un traitement allopathique, cette pratique est adaptée même aux tout-petits. Dans un premier temps, prendre contact avec le bébé, en massant un de ses pieds, dans sa globalité, l'autre étant maintenu au chaud sous une couverture ou dans une chaussette. Masser trois fois la zone réflexe du diaphragme (en vert, schéma 1) et du plexus (en bleu, schéma 1) pour détendre le bébé, puis la zone des oreilles (bleu clair, schéma 1) et oreilles internes (marron, schéma 1), du nez (jaune pâle, schéma 2), de la gorge (en rouge, schéma 2) et des yeux (jaune vif, schéma 1) pour libérer de l'inflammation.
Schéma réflexologie ORL 2

Schéma 2

  Masser ensuite les zones-réflexes des sinus  (en orange, schéma 1) et des poumons  (en rose, schéma 1) souvent congestionnés. Terminer par un massage global du plexus et du diaphragme pour parfaire la détente. Passer au second pied après avoir mis le premier au chaud. Il est indispensable de masser les deux pieds de la même façon, afin de ne pas créer de déséquilibre chez l'enfant. Durant toute la séance, s'assurer que le bébé a suffisamment chaud, la détente provoquant un abaissement de la température corporelle. Chaque mouvement est exécuté trois fois,  "en reptation" avec le pouce en remontant en direction des orteils, pour les zones dessinées verticalement. En "reptation" horizontale à la base des orteils ou sur la pliure du gros orteil, du bord externe en direction des autres orteils. Un écoulement nasal et/ou une toux plus productive peuvent suivre la séance de réflexologie. Chez les bébés, la réflexologie a des répercussions profondes, la durée de la séance est donc courte, entre 10 et 15 minutes pour les deux pieds. De même plus les mouvements sont exécutés en douceur et avec peu de pression, meilleurs sont les résultats.   Christine Samson   Sources: Réflexologie pour les mains et pour les pieds, Barbara & Kevin Kunz, Le Courrier du Livre, 2006 Réflexologie plantaire pédiatrique,  N°30- Professionkiné    

Le chant de l’auto-guérison

Que les forces de guérison du soleil, de la lune, des étoiles et des planètes dans leur élan coulent à travers moi, coulent à travers moi.   Et comme le fleuve gorgé de pluies qui rejette ses eaux dans les mers, puissè-je rendre à tous ceux qui en ont besoin, la connaissance du chemin et la compréhension du chemin, de l'unité, de l'énergie qui danse sous toutes les formes du plus petit atome à la plus grande des galaxies.   Et en une fraction de seconde puissè-je voir le déploiement de l'infini en moi-même et être libre, et être libre.   Que le pouvoir de guérison de l'air, que tous, nous respirons, montre comment nous partageons, montre comment nous partageons, et comment avec chacun de nos souffles, nous équilibrons vie et mort, nous équilibrons vie et mort.   Que le pouvoir de guérison de l'eau me fasse grandir, me fasse grandir; que je puisse apprendre à lâcher prise et à vivre le flux à chaque moment.   Que le pouvoir de guérison de la terre me donne une nouvelle naissance, me donne une nouvelle naissance; que je puisse voir l'égale valeur de toutes les formes de la vie, et ainsi en finir avec mes combats intérieurs.   Que le pouvoir de guérison du feu embrase le vrai désir de mon coeur m'élève plus haut, m'élève plus haut.   Que le pouvoir de guérison de la lumière rende une vision lumineuse; qu'en moi les oppositions apparentes puissent s'unifier; que je puisse transcender le bon et le mauvais, et ne plus voir la vie en blanc et noir.   Que le pouvoir de guérison du son coule dans ma voix et se répande et accorde mon oreille à tout ce que j'entends; qu'ainsi mon esprit devienne clair, et que je le libère de tout espoir et de toute crainte.   Dans le silence qui n'a pas de centre, puissè-je voir la grâce bienfaisante de l'espace vide, brillant et lumineux qui est l'essence même de mon esprit; et puissè-je ainsi aller au-delà de toutes les conceptions limitées de la naissance et de la mort, et transcender les visions erronées du temps.   Que, par le pouvoir de guérison invoqué dans ce chant, nous puissions, moi et tous ceux qui souffrent devenir à présent forts, et que tous les coeurs connaissent la paix à laquelle ils aspirent.   John Shane 1978