Le massage par la voix

DSC_0047 Appelé également "massage verbal" ou  "sophro-massage", ce massage est avant tout, une technique de relaxation par la voix, qui se rapproche de la sophrologie.   Allongée sur la table de massage en position dorsale, la personne bénéficie d'un ré-équilibrage énergétique. Puis elle est invitée à suivre la voix du praticien, se mettant ainsi en conscience sensorielle, "entre veille et sommeil", conscience de l'instant présent. La technique donne de bons résultats, dès la première séance, et les effets en sont ressentis même sur du long terme, selon l'investissement de la personne. Elle permet d'harmoniser le corps et l'esprit, relâchant les tensions par la pratique d'exercices de respiration simples et de visualisations guidées par le praticien. Par cette détente profonde, la personne retrouve harmonie physique, émotionnelle et psychologique, et, ré-investie dans la confiance, elle peut aller vers l'autonomie créatrice de sa vie. C.S. Un exemple de relaxation par la voix:  "Relaxation pour guérir"

Autour de la naissance: Le massage de la femme enceinte…

belly of pregnant woman  monochrome on dark background

Le massage de la femme enceinte...

...ou massage prénatal, répond aux besoins spécifiques de la future mère, l'aidant à vivre les bouleversements importants de son corps. Les massages sont idéalement reçus au cours des  deuxième et troisième trimestres de la grossesse, à l'exception du dernier mois. En plus d'un moment de relaxation profonde, les massages permettent de soulager les articulations les plus sollicitées (chevilles, genoux, dos et bassin). En aidant à maintenir une posture appropriée, ils réduisent les douleurs musculaires et de type sciatique. Ils améliorent la circulation veineuse et lymphatique, réduisant les crampes, le gonflement des membres inférieurs et des mains, les maux de tête. Ils favorisent également une meilleure qualité de sommeil. Des études montrent que les massages abaissent le taux de prématurité. Ils diminuent la sécrétion des hormones de stress et augmentent celle des endorphines, limitant ainsi la douleur au moment de l'accouchement. La production d'ocytocine (du grec "õkytokíne", qui signifie «naître rapidement» ou «accouchement rapide»), est favorisée par les massages, même si elle augmente naturellement au cours de la grossesse. Son action sur les muscles lisses (utérus) déclenche les contractions de l'accouchement. A la naissance du bébé, la production d'ocytocine est à son maximum, ce qui permet un attachement fort et immédiat avec l'enfant. La charge importante en ocytocine intervient dans l'expulsion du placenta, comme dans la rétractation de l'utérus, qui retrouve  position et dimension initiales. Les risques hémorragiques sont ainsi réduits. Au niveau de l'allaitement, l'ocytocine est à l'origine des contactions péri-alvéolaires qui entraînent l’éjection du lait maternel, sa production étant, elle, favorisée par la prolactine. Elle est nommée hormone de la joie, de l'amour et du lien. Cette sérénité consolide la Vie qui se développe en elle! Au-delà d'un réel mieux-être, le massage permet à la femme enceinte de s'adapter à la nouvelle image de son corps, à mieux gérer ses états émotionnels, à se préparer physiquement et psychiquement  à donner la vie.   Source photographique: © evgenyatamanenko - Fotolia.com

L’exercice de la profession des masseurs bien-être

L'exercice de la profession de masseur bien-être

Alors que les massages bien-être et relaxation représentent un marché en plein essor, il convient de souligner que cette profession ne dispose pas de réglementation destinée à encadrer son exercice. Ainsi, comme toute activité non réglementée, un nuage de doute et de scepticisme peut se poser sur ce métier et nuire à l’image professionnelle et sérieuse de la majorité des praticiens. Lire la suite... Source texte et image: www.unizen.fr

Massage-bien-être et douleur

Sois sage ô ma douleur et tiens-toi plus tranquille"


Auteur : Elisabeth COTTIER - Source : La revue INFOMECA "Tact & parole" N°43
Infirmière depuis 21 ans en secteur hospitalier, sensibilisée à la douleur du patient, j’obtiens un Diplôme Universitaire sur le sujet en 1987, puis je rencontre l’équipe de la consultation douleur avec laquelle je commence à travailler un après-midi par semaine pour rejoindre en 2002 de façon permanente le Centre d’Étude et de Traitement de la Douleur (CETD).Elisabeth COTTIER nous témoigne de son approche du Massage Sensitif, de ses constatations et des changements observés chez les patients. J’ai la chance alors de pouvoir m’orienter vers une nouvelle approche du patient, centrée sur une prise en charge plus globale. La nature et l’objectif des soins ne sont plus tout à fait les mêmes. A partir de la plainte ou de la demande de la personne présentant «une douleur chronique», mon travail de soignant consiste à aider le patient à reconnaître et à nommer sa souffrance.   Elisabeth COTTIER nous témoigne de son approche du Massage Sensitif, de ses constatations et des changements observés chez les patients. Soigner devient surtout mobiliser chez l’autre tout ce qui est porteur de vie en lui montrant ce qu’il peut faire par lui-même… ou ce qu’il est capable de faire.   L’infirmière, au sein d’une équipe pluridisciplinaire (psychologue, kinésithérapeute, assistante sociale, médecin…) de consultation de la douleur, participe à différentes actions : évaluation de la douleur, accompagnement de gestes techniques effectués par le médecin à l’hôpital de jour, écoute, relation d’aide, éducation et prévention, formation... Son champ d’intervention est large.   Suivi psychothérapeutique, relaxation, hypnose, sophrologie, acupuncture… étaient déjà pratiqués. Il manquait une approche utilisant le toucher. En effet, tout ne peut pas se dire avec des mots. Le corps a ses ressentis. Ce qui a du mal à s’exprimer verbalement trouve parfois du sens avec le corps. Le «passage» par ce dernier devient alors une nécessité. Les personnes que nous suivons sont touchées dans la totalité de leur être. C’est par une approche globale de leur personnalité que nous pouvons redonner une sensation d’unité à leurs corps morcelés. Redessiner le corps de celui qui a oublié le sien, pacifie les blessures du passé et construit une autre représentation corporelle. Vivre une expérience corporelle nouvelle replace au centre de soi-même et permet de s’ouvrir à un futur meilleur.   Comment le Massage Sensitif peut-il aider une personne en douleur ? En quoi diffère-t-il des autres «techniques» psychocorporelles ? Comment le Massage Sensitif peut-il être novateur au sein du milieu hospitalier ?  

Constatations

  Détente physique et psychique, bien-être général.   La relaxation corporelle du Massage Sensitif a des effets sur le physique et sur le psychisme. Le massage constitue une expérience positive et le plaisir fait contrepoids à la douleur… Un équilibre se met en place entre le corps et le mental, une forme de réaccordage et d’harmonisation. Le Toucher Sensitif, par son approche progressive, l’écoute, la fluidité des mouvements, le contact continuel, le respect de l’intégralité du schéma corporel, a une influence sur notre équilibre. Il rétablit l’unité de la personne, en une entité unifiée, qui trop souvent était dissociée et provoquait une impression de morcellement, ou de mise à l’écart de l’organe souffrant.   Rôle antalgique.   Le toucher apaise ; il calme corps et esprit. Pendant le massage, la douleur se tient tranquille, elle se tait. Elle devient plus acceptable, plus gérable au quotidien. N’étant plus dominante ou invasive, elle laisse place à une sécurisation de la psyché et à un bien-être corporel.   Réappropriation de son corps.   Les patients se retrouvent dans leur unité psychique et physique. Les souvenirs, les vécus resurgissent et la personne massée ressent, compare, expérimente et progresse dans la découverte d’elle-même. On se rend compte alors que le Toucher Sensitif dépasse de loin la table de massage. L’accompagnement du patient ne se limite pas à la mise en oeuvre d’une technique de toucher.   Vie du corps et goût de vivre.   Le toucher renforce le sentiment d’existence et de reconnaissance. La charge de tensions libérée par le Massage Sensitif peut être utilisée pour nourrir des émotions et des sentiments plus positifs. Le massage permet de retrouver de la vitalité et de l’énergie. Cet accompagnement active les capacités l’enthousiasme, d’espoir et d’optimisme. Il a donc une incidence sur le comportement.   Meilleure confiance en soi.   La confiance en soi se développe à travers les expériences corporelles vécues sur la table. En étant plus proche de soi, on devient plus proche des autres. La communication avec autrui s’améliore alors. Le travail en Massage Sensitif permet de prendre du recul, de créer un espace de calme pour le corps et de réflexion pour le psychisme.   Nouvelle représentation de soi.   Nos patients ont souvent une mauvaise image d’eux-mêmes, liée aux profondes modifications causées par la douleur ou la souffrance. Celles-ci entraînent des répercussions sur le schéma corporel et les schémas de pensées. Le toucher transforme : quelque chose se modifie dans le corps, de l’ordre du ressenti intérieur, et mène à un corps plus beau, plus vivant, avec la possibilité de s’accepter davantage. Les progrès réalisés sont vécus par les patients comme des victoires sur eux-mêmes et sur leurs symptômes. L’expérience est stimulante surtout lorsque la personne prend conscience de son potentiel intérieur et choisit d’utiliser ses nouvelles capacités. Le progrès est de pouvoir compter sur soi pour continuer à avancer. Les patients peuvent ainsi mieux faire face.   Des expressions variées.   Envie de mobilité corporelle pour les uns, besoin de partage et de rencontre pour d’autres, ou encore d’expression verbale permettant de mieux appréhender son histoire afin de pouvoir passer à autre chose. Les douleurs du passé empêchaient de vivre le moment présent. Une réconciliation avec soi-même s’opère, alors la communication avec autrui s’améliore.  

Changements

Dans tous les cas, la douleur n’est plus au premier plan. Pour pouvoir être maîtrisée, elle doit être dominée ou effacée. Alors que le corps occupe une place centrale dans les préoccupations et les représentations du soigné, le massage redonne de la consistance et offre la possibilité à une personne en douleur de vivre sa douleur autrement, de pouvoir l’accepter et d’explorer corporellement des sensations agréables. On observe un parallèle entre le soulagement des douleurs et des tensions, et l’apaisement du mental souvent omniprésent. Le Massage Sensitif a un effet unificateur. Il replace la personne au centre. Si une personne en douleur a un «besoin» évident d’être soulagé sur le plan physique, il a aussi une «demande» toute aussi évidente d’être rassuré et réunifié sur le plan psychique. La douleur met à mal le sentiment d’unité et d’identité.   La répétition des massages s’inscrit « en traces » dans le corps. Å l’image d’une nouvelle colonne vertébrale, ce travail offre un soutien et un appui.   Le Massage Sensitif est particulièrement bénéfique chez les patients qui présentent des carences ou des dettes en toucher. Les personnes qui ne sont pas touchées dans leur vie quotidienne, même si elles rencontrent du monde vivent et se ressentent seules. Leur corps qui n’était plus reconnu peut, grâce au massage, exister à nouveau et entrer en relation avec les autres.   Les histoires et personnalités des patients sont toujours uniques. Les résultats obtenus en suivi de Massage Sensitif touchent des patients souffrant de différents types de douleur. Nous rencontrons beaucoup de symptômes de somatisation, des patients fibromyalgiques, des personnes présentant des douleurs neuropathiques diverses, ayant subi un traumatisme, des patients cancéreux…   Lors des premiers contacts, certains patients réagissent avec des comportements de fuite, d’opposition ou d’immobilité. Leur corps douloureux s’est armé et emmuré dans une « cuirasse musculaire ». Au début des séances, il conserve pendant le massage, un même mode de réaction. Après avoir pris conscience de ses fonctionnements, le patient peut, en sécurité, lever ses défenses musculaires.   L’attitude du thérapeute est primordiale. Le travail de somatothérapie demande certaines qualités : de la stabilité psychique, une bonne santé physique, une bonne écoute, de la souplesse mentale, de la réceptivité, un toucher délicat, une synchronisation des gestes, un accompagnement adéquat, par les mots et le toucher, l’ouverture à d’autres points de vue…   Dans le cadre de ma pratique, le travail de somatothérapeute révèle les habitudes comportementales et en fait expérimenter de nouvelles. Il constate les changements avec le patient et l’invite à se prendre en main.  

Conclusions

Le toucher a des répercussions profondes sur notre corps, sur notre santé et notre bien-être.Ne se limitant pas au seul confort, le Toucher Sensitif offre une véritable prise en charge thérapeutique globale, qui peut s’associer à d’autres thérapies. Le Massage Sensitif amène le patient à reconstruire son équilibre tant physique que psychique. La transformation obtenue sert de référence positive à la construction du futur.   Le Massage Sensitif constitue un mode d’approche et d’accompagnement qui améliore la prise en charge des patients dans leur qualité de Vie. Cette approche montre que l’hôpital peut être aussi un lieu de bien-être et de confiance, un lieu d’apprentissage et de progression. Méthode ouverte et évolutive, le Massage Sensitif représente, pour la soignante que je suis, une technique dynamique et valorisante des soins, offrant une place importante aux relations humaines et à la créativité. Elisabeth COTTIER

Le massage de la femme enceinte

Le massage de la femme enceinte, ou massage prénatal, répond aux besoins spécifiques de la future mère, l'aidant à vivre les bouleversements importants de son corps. Les massages sont idéalement reçus au cours des  deuxième et troisième trimestres de la grossesse, à l'exception du dernier mois. En plus d'un moment de relaxation profonde, les massages permettent de soulager les articulations les plus sollicitées (chevilles, genoux, dos et bassin). En aidant à maintenir une posture appropriée, ils réduisent les douleurs musculaires et de type sciatique. Ils améliorent la circulation veineuse et lymphatique, réduisant les crampes, le gonflement des membres inférieurs et des mains, les maux de tête. Ils favorisent également une meilleure qualité de sommeil. Des études montrent que les massages abaissent le taux de prématurité. Ils diminuent la sécrétion des hormones de stress et augmentent celle des endorphines, limitant ainsi la douleur au moment de l'accouchement. Au-delà d'un réel mieux-être, le massage permet à la femme enceinte de s'adapter à la nouvelle image de son corps, à mieux gérer ses états émotionnels, à se préparer physiquement et psychiquement  à donner la vie. Et cette sérénité consolide la Vie qui se développe en elle!    

L’huile essentielle de Vétiver

Le vétiver, chrysopogon zizanioide, est originaire de l'Inde et s'est développé dans tous les pays tropicaux. L'huile essentielle de vétiver est obtenue par la distillation complète des racines (rhizomes) de la plante. Son parfum est terreux, boisé et chaud. Utilisée en massage, cette huile essentielle est un excellent tonique de la circulation veineuse et lymphatique. Elle renforce également le système immunitaire et a une action intéressante dans le traitement de certaines affections cutanées, dont l'acné. Grâce à sa saveur fine, l'utilisation de cette huile au cours des massages, favorise la détente psychique et la relaxation. N.B.: Les huiles essentielles sont à utiliser avec précaution et sont contre-indiquées chez les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants de moins de 6 ans, et en cas d'allergie connue.